Alfaliquid e-liquide : comment est-il fabriqué ?

Il n’est pas toujours facile d’aller se mettre dans les rangs pour pouvoir acheter un e-liquide. Ou à défaut se déplacer tout le temps. Alors, de nombreux utilisateurs des cigarettes électroniques se posent la question de savoir comment se fabrique un alfaliquid e-liquide ? Ceci pour savoir s’ils peuvent eux-mêmes fabriquer les leurs. Voyons dans la suite de notre article les processus de fabrication du alfaliquid e-liquide. Let’s go…

La première analyse

Ainsi, la base liquide propylène glycol et la glycérine végétale sont placées dans un bidon de 1000 litres. Ils proviennent des fournisseurs qui viennent à chaque fois du même lot de production pour respecter les normes pharmaceutiques et éviter les écarts entre eux, mais nous ne pensons pas que cela suffise à les produire directement. À son arrivée, chaque conteneur sera étiqueté avec une grande étiquette indiquant "Matières premières bloquées en attente d'échantillonnage et d'analyse". Avec quelques erreurs de configuration, 1000 litres de PG ou VG c'est jeter plus de 200 000 produits finis.

Salle de prélèvement

En réalité, le contenu de chaque contenant n'est analysé et produit que s'il est strictement respecté. Par conséquent, il doit être extrait, mais comme mentionné ci-dessus, les matières premières ne sont pas ouvertes ou manipulées dans la zone tampon. Par conséquent, le conteneur est emmené dans la salle de collecte, où une affiche avec les mesures de protection nécessaires contre l'intrusion est apposée à l'entrée.

En particulier, couvre-chef, lunettes de protection, vêtements de travail, couvre-chaussures et protège-barbe au besoin. Cet appareil est identique tout au long de la fabrication et souffre sans exception, donc aucun corps étranger ne peut pénétrer dans le liquide. L'effet immédiat interdit l'accès à tous les types de poussières. Afin d'obtenir un échantillon valide, l'échantillon est prélevé selon un protocole strict et l'échantillon est envoyé dans la pièce adjacente, le laboratoire d'analyse.

Laboratoire analytique

Les appareils qui s’y trouvent dans le laboratoire permettent de connaître la composition exacte d'un produit qui a été testé au niveau moléculaire. Vous pouvez également effectuer une analyse en phase gazeuse au niveau de la case verticale. Amener ensuite le liquide à température de vaporisation et effectuer une analyse de vapeur.

C'est clairement intéressant pour ce que devient un e-liquide. Bien entendu, de légers écarts de pureté ou de composition peuvent être observés sur le chromatogramme et il est peu probable qu'ils passent à travers la grille. Les analystes peuvent même identifier des molécules indésirables.
Si la matière première est conforme, la canette aura un petit autocollant vert indiquant uniquement « conforme » et son contenu pourra être mis en production. Sinon, bien sûr, il sera rejeté et renvoyé au fournisseur. C'est une exception, mais cela arrive et justifie des efforts d'analyse pour s'assurer que les matières premières répondent aux normes de production et aux exigences strictes.

Les arômes

Avant de créer des saveurs, vous devez les concevoir. Cela se fait dans un laboratoire d'arômes top secret, dont la confidentialité correspond à la valeur des recettes qui y sont créées. Le processus est à la fois créatif et technique. Les aromatisants ne travaillent pas avec les saveurs que vous pouvez faire dans la pratique du bricolage. C'est là que l'arôme est créé à partir de la molécule d'arôme elle-même. Il y a environ 2000 molécules aromatiques qui peuvent être utilisées dans les arcs, et les saveurs aussi courantes que les fraises sont composées de 180 molécules aromatiques.

Voici l'origine des différentes saveurs de l'alfaliquid e-liquid.